Actualités

la fête de la musique et les communes

22 juin 2016 | 0 commentaire

Derrière la gratuité des concerts, une organisation rigoureuse et des coûts pour les communes, pour arriver à près de 20000 concerts gratuits, animés par 3 millions de praticiens et 10 millions de spectateurs dans l’hexagone. Concrètement, pour une ville moyenne, la facture finale se chiffre en dizaines de milliers d’euros pour la soirée. Décryptage.

Initiative et organisation. Les services des mairies sont à l’œuvre plusieurs mois avant le jour J. Le principe de la fête de la musique est d’encourager les musiciens amateurs à se produire bénévolement dans les rues et espaces publics. Grâce à l’organisation de nombreux concerts gratuits, d’amateurs mais aussi de professionnels, elle permet à un public large d’accéder à des musiques de toutes sortes et origines. Pas la peine donc, le soir du 21 juin, d’appeler les services de police pour cause de bruit dans la rue.

Liberté et sécurité. En ces temps troublés, la question de la sécurité est la priorité numéro un des organisateurs. Comme toute opération sur la voirie publique, de nombreux préparatifs sont nécessaires pour répartir l’espace, préparer le barriérage, monter éventuellement des scènes, se concerter avec les services de santé et de police. Au petit matin, les services de secours gèrent les quelques rixes et malaises dus parfois aux vapeurs de l’alcool.

Gratuité et Coût. Eternelle question que celle de la « gratuité » de la culture ! Gratuité pour qui d’ailleurs ? Pour le citoyen et l’usager certainement. Pour le contribuable communal, la chanson est quelque peu différente. La liste, non exhaustive, prend en compte les dépenses de communication (supports, presse, radios…), le recrutement de personnels vacataires et la valorisation du temps de travail passé par les agents municipaux de la voirie, de l’environnement avec l’installation de toilettes publiques temporaires, de la sécurité avec la protection civile, du nettoyage durant la nuit et au petit matin. La mairie peut également décider de faire venir un groupe en particulier pour rehausser les spectacles ou donner à la soirée une tonalité particulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + seize =