Actualités

Le plan des 1000 piscines

19 juillet 2016 | 0 commentaire

58 piscines en 1958 en France, 158 en 1965 et 408 en 1969. L’État veut aller encore plus loin dans le cadre des investissements du sixième plan quinquennal (1971-75) en lançant son opération dite des « mille piscines ». Le but est l’apprentissage de la natation, notamment à la suite de résultats décevants des nageurs français aux Jeux olympiques d’été de 1968 à Mexico. Retour sur cette expérience alors que le thermomètre est au plus haut.

Volontarisme. Le volontarisme de l’État, accompagné de moyens financiers conséquents, a rendu possible dans les années 1960 la construction d’équipements sportifs dans de nombreuses communes, à une époque où l’autorisation de l’État central était nécessaire pour emprunter afin de réaliser des investissements locaux.

Tournesol. Joseph Comiti, secrétaire d’État aux sports du gouvernement Chaban-Delmas (1969-72), décida qu’un effort particulier devait être mis en œuvre pour diffuser la pratique de la natation sur l’ensemble du territoire afin que les scolaires en bénéficient en priorité. Entre 600 et 700 piscines ont ainsi été construites, de type Iris, Plein-Ciel, Plein-Soleil, Caneton et enfin Tournesol, lauréat des deux concours d’idée. Le type Tournesol, l’un des plus caractéristiques, est l’œuvre de l’architecte Bernard Schoeller. Près de 200 exemplaires ont été finalement construits, sur les 250 prévus initialement.

La fin d’une époque vrai viagra en ligne. Cette opération correspond à l’apogée de la capacité d’intervention de l’État, tout autant politique que financier et politique avec les préfets à la manœuvre pour choisir les implantations des futures piscines et financier, avec le rôle de la Caisse des Dépôts qui aura apporté les prêts nécessaires. Ce plan marque également la fin d’une époque durant laquelle l’État imposait un modèle d’architecture industrialisée. Désormais, chaque collectivité locale choisit elle-même son modèle pour cet équipement. De sportif et éducatif, l’usage des piscines tend à devenir aujourd’hui davantage ludique. Seront par exemple réalisés la construction dans les années 1990 et 2000 de bassins ludiques polyvalents à Lons-le-Saunier (39), à Moulins (03) ou encore à Saint-Flour (15).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − quinze =