Actualités

2018 dans le rétroviseur (3)

19 décembre 2018 | 0 commentaire

Comment rendre compte en quelques phrases d’une année dans les territoires, avec ses très riches heures ? En mettant en avant les événements qui ont, chaque mois, le plus marqué l’actualité. Aujourd’hui, le troisième trimestre 2018, qui nous conduit de l’entrée en vigueur de la limitation à 80 km/h à la présentation du projet de loi de finances pour 2019, en passant par l’allocution de rentrée scolaire.  Ne quittez pas votre gilet jaune…

Juillet. « Le » 80. Difficile d’échapper à ce chiffre en ce 1er juillet. 80, date de l’entrée en vigueur de la limitation (en km/h) de la vitesse sur les routes sans séparation. Allez, vous pouvez remiser au grenier le jeu des mille bornes et ses lièvres véloces, pour vous replonger dans les tubes des années… 80, par exemple dans le vieux tacot de Joe Dassin qui « rêvait de Provence et mourut à Fontainebleau », peut-être pour avoir dépassé le 80. Mais 80, c’est le numéro atomique du mercure, dont la caractéristique est d’être un métal… de transition. Les pouvoirs publics promettent une mesure d’expérimentation, prise pour deux ans.

Août. Allocution de rentrée scolaire. Alors que le gouvernement a organisé la communication, habituelle, autour du versement de l’allocation de rentrée scolaire (ARS), intéressons-nous à l’allocution de rentrée scolaire. Celle-ci donne en effet les consignes, juste avant la rentrée. L’élève région doit enfin respecter le programme, vous savez celui des élections de fin 2015…  Quant à l’élève département, il ne doit pas se laisser distraire par l’agitation ambiante » même si, tel Phénix, il renaît de ses cendres. A la métropole, il est demandé de respecter davantage ses camarades dans la cour de récréation. Car les élèves métropoles ont été vus ces derniers temps en train de comploter entre eux pour étendre leur périmètre d’action au détriment de leurs petits copains des départements. La commune gagnerait à préparer d’ores et déjà les examens de 2020. L’élève commune voit ses effectifs fondre, avec plus de 1000 disparitions en quelques années avec la montée en puissance des communes nouvelles et le moral des restants n’est pas forcément au beau fixe.

Septembre. Présentation du budget de l’Etat 2019. Le rituel est immuable mais les mots utilisés pour le qualifier changent au gré des époques. Depuis que le budget existe, des habitudes se sont installées au fil des décennies. L’occasion justement de passer en revue quelques-uns des mots et expressions utilisés pour qualifier un budget. Mais, rassurez-vous, on vous fera grâce de disruptif ! A la place du terme de granulométrie, terme plutôt abscons, prenez un instrument de cuisine ou de celui des anciens bacs à sable. Mettez tous les projets dedans. Ça veut dire que mes projets présentés vont être financés ? Pas si vite ! En fonction de la taille du tamis, vos projets sont emmenés vers la mer de la tranquillité ou bien retenus prisonniers dans le tamis. Ça veut dire que c’est bon ? Libre à vous de le penser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + quatre =