Actualités

2019, les territoires, Michel Houellebecq

3 janvier 2019 | 0 commentaire

La sortie d’un nouveau Michel Houellebecq est devenue un événement en soi … En 2010, l’attribution du prix Goncourt à la carte et le territoire avait déjà fait sensation. Et puis, à y regarder de plus près, les titres des derniers essais qu’il a publiés peuvent même servir d’illustration aux principaux grands thèmes pour 2019 dans les territoires : fiscalité, organisation, grand débat national, mesures en faveurs de la France périphérique. Le tout à quelques mois du scrutin municipal de mars 2020. Que la sérotonine ne vous monte pas…

Les particules élémentaires des futurs contours de la fiscalité ? En posant les choses simplement, le gouvernement doit trouver la façon de financer les quelque… 26 milliards d’euros que représentent la future ex taxe d’habitation. Soit, chaque année, un peu plus d’un point de PIB. Ou un peu moins que l’ensemble du budget des forces armées. C’est dire l’enjeu de la somme !

La carte et le territoire, quelle organisation ? Le pronostic vital de la conférence nationale des territoires est engagé. Dès lors que l’État a laissé foisonner les initiatives, comment en organiser la sortie législative dans des délais visibles par le citoyen ? Concrètement, cela concerne la fusion du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, la poursuite des communes nouvelles. Et la région parisienne ? Euh, ce sujet est trop politique pour être laissé aux zélus seuls… Circulez !

Plateforme,pour une synthèse du futur grand débat national ? Les maires vont être mis à contribution pour l’organisation et l’animation du grand débat national, annoncé par le président de la République à la mi-décembre. Leur positionnement ne sera bien sûr pas uniforme ; les édiles redoutant une possible instrumentalisation par l’État, après avoir été laissés sur le bord de la route au début du quinquennat.

L’extension du domaine de la lutte, après les gilets jaunes ? Les collectivités locales vont être très attentives aux mesures déclinées dans les territoires, notamment dans le domaine de la fiscalité des transports mais, plus largement, au financement des infrastructures, de la transition écologique. Où, derrière une noble intention se cache la tentation d’en faire financer un maximum du coût par les collectivités.

Soumission au pouvoir central, à quelques mois des municipales. Le mode de scrutin aux élections locales ne devrait pas changer. De même que la désignation des conseillers communautaires selon le scrutin fléché, appliqué déjà en 2014.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + 17 =