Actualités

abecedaire de la France incroyable (2)

25 août 2015 | 0 commentaire

Deuxième épisode de ce bref atlas de la France incroyable. La France est-elle un être géographique s’interroge Paul Vidal de la Blache en 1903, dans le tableau de la géographie de la France ? Olivier Marchon a récemment publié un atlas de la France incroyable. L’occasion de parcourir nos territoires d’aujourd’hui d’une façon originale, sous la forme d’un abécédaire, en trois épisodes.

Etrangers (mots français dans les langues étrangères). Au Mexique, « accordéon » veut dire anti-sèche ; aux États-Unis, « à la mode » signifie « avec de la crème glacée » ; un « canard » est une mauvaise nouvelle chez les sujets des à Majesté ; « Alain Delon » est une veste en faim fourrée dans les Carpates ; « kokelico » signifie « rouge de colère » en Norvège. Sans oublier « Otobus » (prostituée en Turquie), « parachutist » (pistonné en Bulgarie). Qui a dit que l’influence de la France dans le monde déclinait ?

Frontières. 987 : la (petite) Ile de France d’Hugues Capet tient dans un étroit  Parisis. 1812 : Rome est une ville française, au temps des 130 départements de Napoléon. La France a donc longtemps fluctué avant de connaître les contours (harmonieux) de l’Hexagone tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Guerre. Pour éviter les tirs d’éventuels belligérants, il fait bon de résider dans les Alpes, en Bretagne profonde ou sur le plateau de l’Aubrac. Depuis la découverte de l’Amérique en 1492, la France a pris part à plus de 50 conflits majeurs en Europe, loin devant l’Autriche, l’Espagne et l’Angleterre.

Loto (les plus gros gagnants) Où faut-il vivre en France pour gagner au Loto ?  Grace à Pouvoirs Locaux, vous allez pouvoir chercher votre nouvelle résidence dans la Creuse ou en Corse, en Martinique ou en Dordogne, dans les départements pyrénéens ou dans la Nièvre. Les agences de développement économique et les promoteurs immobiliers sont prévenus…

Métiers. Quels sont les métiers les plus représentés dans nos territoires ? Attention, il ne s’agit pas du nombre en chiffres absolus mais des professions beaucoup plus représentées que leur moyenne nationale. C’est ainsi qu’il s’agit d’un ouvrier dans le Nord, en Alsace et en Franche-Comté ; d’agriculteur, d’éleveur maraîcher en Aquitaine, Auvergne, Limousin, Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon ; des professions de l’armée et la police en Lorraine,  PACA, Guyane.

Nom (changement de). A la Révolution, plus de 1200 des 44000 communes changèrent de nom. Il fallait en effet effacer ce qui rappelait par trop l’Ancien Régime. Saint-Lô devint « Rocher-de-la-Liberté » ; Bordeaux, « commune Franklin » ; Versailles, « Berceau-de-la-liberté ». Finalement, une cinquantaine de villes gardèrent leur nom révolutionnaire, dont Toul, qui s’appelait saint-Stanislas en 1789. Par ailleurs, au XIXème siècle, La Roche-sur-Yon changea plusieurs fois de nom, s’étant appelée La Roche-Napoléon puis Bourbon-Vendée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + seize =