Actualités

Un abécédaire présidentiel dans les territoires – Partie 2/2

1 mai 2012 | 0 commentaire

Les dévouements les plus généreux que « la République au village » suscite sont le plus souvent obscurs et silencieux, à l’image de ces élus – maires et conseillers municipaux – et des agents sans qui les élections ne pourraient se dérouler.
La suite de l’abécédaire présidentiel dans les territoires :

M comme millions d’électeurs : les territoires comptent aujourd’hui autant d’électeurs que la France d’habitants lors de l’instauration de la Cinquième République
N comme notoriété : la commune dont le taux de participation sera le plus important sera célèbre un quart d’heure…
O comme Outre-Mer : un vote très convoité, malgré le décalage horaire
P comme panneaux électoraux : devant chacun des dizaines de milliers de bureaux de vote, un agencement identique, propre à des photos à la Depardon
Q comme quotas : désormais la seule élection qui en soit dépourvue
R comme repas : les milliers de repas qui seront, le jour « J » préparés en liaison froide ou chaude pour sustenter celles et ceux qui « tiennent » les bureaux de vote
S comme signatures : sources de notoriété ou d’embarras… La République au village préfère la discrétion !
T comme territoires : le mot qui se décline à satiété, tel un phénomène
U comme urne : les photos des candidats déposant leur bulletin dans l’urne seront repries par tous les médias durant la journée
V comme victoire : celle de la démocratie
W comme wagon : le prochain wagon de la décentralisation dépendra des élections dans les territoires
X comme l’inconnue célèbre : qui sortira du scrutin ?
Y comme « Yaka » : une armée très nombreuse, et pas nécessairement organisée ni constructive
Z comme zéro pointé : à celles et ceux qui pensent qu’il est temps de supprimer les communes, et à qui l’on donnera à copier l’abécédaire avant de s’exprimer désormais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 4 =