Actualités

Autant en emporte le vent des territoires

13 juillet 2018 | 0 commentaire

QG de l’Autant. De notre envoyé spécial. C’est par un tweet ravageur que la nouvelle s’est diffusée, telle une traînée de poudre, au calibre OTAN naturellement…  Le budget de l’Etat en faveur des territoires baisserait de plus de 7% pour 2019. Ainsi, la menace d’un partage du fardeau, dès l’année prochaine, a été mise à exécution dans la foulée du sommet, laissant pantois les présidents. Mais de quoi parle-t-on ? Mais non, pas du récent sommet de Bruxelles  de l’Alliance atlantique, au cours duquel le Président des Etats-Unis a houspillé ses alliés ! Autant pour moi. Il s’agit de la « cohésion des territoires » en France.  Suivez-nous dans ce remake de l’un des meilleurs films de tous les temps…

 

Plantation de coton, euh de crédits. Pas d’exercice de l’Etat sans annonces. Pas d’annonces sans moyens. Pas de moyens sans budget. A ce jeu-là, ita missa est.  En effet, pour 2019,  les crédits de l’Etat en faveur de la cohésion des territoires baisseraient de plus de 7%, soit une diminution de plus d’1 milliard d’euros. Naturellement, on peut tourner les chiffres dans tous les sens et y ajouter, au choix, les contrats de plan (en état de mort cérébrale), les programmes européens (en baisse), « l’effort de l’Etat en faveur des collectivités locales ». Rien à faire. Les véhicules sont au stand et le ravitaillement à sec.

Guerre de sécession. On comprend peut-être un peu mieux ce qui a amené les trois grandes associations (maires, départements, régions) à boycotter la conférence nationale des territoires (CNT) du 12 juillet dernier. En même temps, ce n’est pas grave, ces trois associations ne représentent que 87% des budgets cumulés des collectivités locales. Bon, après tout, c’est un peu plus en pourcentage que le poids des Etats-Unis dans l’OTAN. Sauf que, à ce tarif-là, les Américains décident…

Union pleine d’incompréhension. Retournons à l’Alliance atlantique et remémorons-nous une phrase d’André Fontaine, dans son Histoire de la guerre froide. Il y démontrait qu’Américains et Soviétiques « dormaient dans le même lit mais n’y faisaient pas les mêmes rêves ». De là à appliquer la maxime aux relations entre l’Etat et les collectivités locales… Mais, rassurez-vous, le temps des câlins arrivera. Il parait qu’il y a des élections locales en 2020.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =