Actualités

Ça nous soul

3 mai 2019 | 0 commentaire
Du rythme. De la batterie. De l’entrain. Direction la Californie, qui vient d’autoriser deux concerts géants d’Anderson Paak, pour son nouvel album. Faut-il dans ces conditions porter au pinacle leur ministère de l’intérieur ?  Mais vous n’y êtes pas du tout ! Le Pinacle, c’est le nom d’une boîte de nuit de la Canebiere, euh non de Malibu… Bon, allez on monte le son.

Soul (la réforme fiscale nous). Même sans partition ? Mais oui ! En voilà une belle analogie avec l’état actuel de la décentralisation ! De l’énergie, des concerts géants, de la fumée… en attendant le réveil douloureux, même à La Chaussée saint Victor (41). Bon, en même temps, vous vous attendiez à quoi ? La prise en compte des demandes ressorties du grand débat ? On vous explique : dans État central, quel est le mot que vous n’avez pas compris ?
RnB (réforme nationale biaisée). Ah bon, ce n’est pas le genre musical qui mélange du rythm and blues, du hip-hop, de la soul et du pop ? Mais non ! Il s’agit du rythme spécial qui vous fait accroire, l’espace d’une soirée, que l’on va financer 17 milliards de dépenses nouvelles plus 25 milliards de suppression de taxe d’habitation sans que le contribuable n’y voit goutte. « C’est celà oui », comme disait le père Noël, vous savez, celui qui était une ordure…
Hip hop (alternatif).  Si, comme disait feu Mickaël Jackson, la terre est un immense danse floor, appliquons sa formule aux territoires des zelus. Et demain, dès l’aube, certains entonneront la danse du ventre en vue du scrutin municipal. Avec ou sans référendum citoyen ? Bon, écoutez, la fête est finie. Rentrez chez vous. Et attention aux contrôles du ministère de l’intérieur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + 19 =