Actualités

c’est darty mon kiki…

10 septembre 2017 | 0 commentaire

« Contrat de confiance »… « Le pays où la vie est moins chère »… « Bien plus qu’un marchand de dotations ». Bon sang, mais c’est bien sûr ! En cette rentrée, l’Etat a emprunté aux Darty, Conforama et autres Ikéa leurs slogans. Dans ses relations difficiles avec les collectivités, comment trouver des recettes et, en même temps, financer le coût colossal de la taxe d’habitation ? Sans (trop) mécontenter les élus locaux… C’est l’équation à multiples inconnues que s’apprête à tenter de résoudre le Gouvernement. Gardez votre poste ouvert…

Darty : le contrat de confiance… C’est la véritable nouveauté de cette rentrée ! Déjà sur vos écrans. Le principe est simple : vous prenez les 300 plus grosses collectivités, soit : 13 régions, 101  départements, les métropoles et communautés urbaines, les 50 plus importantes communautés d’agglomération ainsi que les villes de plus de 50000  habitants. Et vous leur tenez un langage super sympa : « tu vas négocier toi-même la baisse de tes dépenses pour 2018 ». Sinon, en 2019, je te baisse tes dotations. Le tout, naturellement, sous l’égide des préfets, à qui le président de la République demande de « sortir de l’administration de la précaution ». Sûr que les exécutifs des collectivités susnommées dansent déjà la danse du ventre devant des préfets.

Conforama : le pays où la vie est moins chère… Rien ne vaut la pédagogie de l’exemple. Ici, les contrats aidés. Là encore, c’est simple. Pour aider les collectivités à faire des économies, l’Etat a annoncé la baisse de sa participation aux contrats aidés. Ah bon ? Ben oui, s’il y a moins de contrats, ça fait moins de dépenses, non ? Euh, et les assistants de vie scolaire ? Et les aides dans les écoles maternelles ? Et l’outre-mer ? Bon d’accord, l’Etat a généreusement accepté que la baisse serait globale mais ne s’appliquerait pas partout. Vous n’avez pas tout compris ? Allez en classe d’étude après les cours !

Ikéa : Bien plus qu’un marchand de meubles, euh pardon de dotations… Souplesse, initiative et déconcentration. Là encore, un florilège d’initiatives est prévu pour la nouvelle année scolaire. Des « contrats de territoires » verront le jour après les « conférences de territoires ». Non, les crédits ne sont pas baissés mais gelés. Et les 300 millions d’euros en direction des territoires ? Vous n’avez pas écouté en cours ! Il s’agit de baisser pour l’année n des crédits prévus en fin de n-1 et votés par le Parlement. Et on va retrouver ces crédits en n+1 ? Libre à vous de le penser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 7 =