Actualités

Deux flics ami-ami

9 février 2016 | 0 commentaire

« Municipale » et « Nationale » sont sur le même bateau. Le bateau est attaqué par des terroristes. Ils ripostent tous deux. Mais qui va bénéficier des mesures du projet de loi « renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale » ? En l’état du projet, les garanties de « Municipale » semblent bien faibles. Et pourtant… Que n’avait-on pas entendu au lendemain du 13-novembre sur l’amélioration des conditions d’exercice des missions de la police municipale ? Le point avec quelques titres de Vlademir Jankelevitch tels que Le sérieux de l’intention, Méconnaissance et malentendus ou Quelque part dans l’inachevé

Le sérieux de l’intention. Au début de l’année 2015, une jeune policière municipale est abattue par un terroriste à Montrouge. Un an plus tard, une cérémonie du souvenir a lieu, en présence des plus hautes autorités de l’Etat. Mais faut-il se contenter de commémorer, en renonçant ainsi à l’analyse et aux solutions à proposer de nature à protéger davantage les policiers municipaux ?

Méconnaissance et malentendus. Après les attentats du 13-novembre à Paris, il fut frappant de constater que ce que des dizaines de groupes de travail n’avaient jamais réussi à faire avancer d’un pouce pendant des décennies, ces malheureuses circonstances exceptionnelles le rendaient subitement possible. Il s’agissait alors de la question de l’armement des polices municipales, avec un engagement annoncé des pouvoirs publics.

Quelque part dans l’inachevé. Le sujet des garanties de procédures est naturellement différent de celui de la question de l’armement des polices municipales. Mais, à y regarder de plus près, est-ce réellement si différent ? N’est-il pas – enfin – le temps de faire vraiment évoluer la façon dont les pouvoirs publics considèrent les policiers municipaux ? Car, au fil du temps, la police municipale est devenue « productrice de sécurité », pour employer un terme souvent entendu. Elle complète et, parfois, remplace les forces de police nationale dans des missions qu’effectuaient autrefois les forces nationales de sécurité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 3 =