Actualités

Johnny et le grand débat

21 mars 2019 | 0 commentaire

Mon pays c’est l’amour… Avec 2000000 de disques, euh de contributions, Johnny aurait pu lui même rédiger les « éléments de langage » du Grand débat ! Ah que même il aurait fait exploser les compteurs du Top 50. Jugez plutôt : Plus de 10000 réunions et 16000 cahiers citoyens. Sans oublier la scénographie et les concerts XXL de 7h23 et de 6h46. Euh, pardon, il s’agit en réalité des interventions du président de la République. La clôture des contributions est l’occasion de faire le point, avant le débat à l’Assemblée Nationale début avril et la publication des synthèses. Avec quelques titres de Johnny bien sûr !

Que je t’aime. La concertation citoyenne a fait le plein ces dernières semaines. Dans les territoires, les élus locaux ont joué le jeu du grand débat, prêtant des salles et faisant souvent office d’animateurs, et au-delà le plus souvent des considérations partisanes. Cela marque un réchauffement indéniable des relations entre les élus locaux, relégitimés comme acteurs incontournables, et le pouvoir central.

Allumer le feu… avec Territoires Unis.  Non non, ce site n’est pas subversif et n’appelle pas à manifester pour le 53ème samedi de contestation… En réalité, il s’agit de cette association constituée à l’automne 2018. Elle regroupe l’association des maires de France (AMF), l’assemblée des départements de France (ADF) et Régions de France. Territoires Unis propose d’inscrire dans la loi fondamentale le droit à la différenciation, l’instauration d’une véritable instance de négociation entre l’Etat et les collectivités et le principe d’autonomie financière et fiscale des collectivités. Les zélus demandent aussi de poursuivre le mouvement de décentralisation avec, par exemple, un transfert de l’ensemble des routes aux collectivités. Non mais quel toupet ! Et pourquoi pas des moyens financiers aussi ?

Quelque chose en nous de Tennessee (sur Rhône). Ce quelque chose, c’est la proximité. D’une manière générale, l’accès au service public dans les territoires est au cœur de l’expression des élus. Les contributeurs ont exprimé des préoccupations de proximité liées notamment au manque de médecins, à la nécessité d’hôpitaux de proximité, à la couverture numérique, avec l’accès à la 4G comme au très haut-débit. De même, les déplacements domicile-travail ont été très largement évoqués.

Territoires Unis est désormais ancrée dans le paysage des collectivités, devenant un interlocuteur difficilement contournable pour les pouvoirs publics. Ceci est incontestablement nouveau dans l’histoire mouvementée des relations entre l’État et « ses » collectivités locales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + un =