Actualités

Dîtes 33…

6 mai 2019 | 0 commentaire
33 comme le nombre de listes déposées en France en vue du scrutin des élections européennes du 24 mai prochain. En numérologie, il paraît que le numéro 33 est très puissant. Il est d’ailleurs appelé « maître nombre ». L’occasion de faire le point sur les pouvoirs locaux en Europe.
33, comme la Gironde. Bon d’accord, les bons vieux numéros minéralogiques s’estompent peu à peu. Mais c’est bien sûr, les (gentils) Girondins évoquent les pouvoirs locaux en Europe, au contraire des (méchants) montagnards. C’est donc le moment de parler du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux (CPLRE), organe consultatif du Conseil de l’Europe. Ce dernier a vocation à représenter les autorités locales et régionales des 47 pays membres du Conseil de l’Europe. A ne pas confondre bien sûr avec l’Union européenne.
33, comme le nombre de dents de Napoléon. L’empereur et les … 100 plus 33 départements français. Une vision de l’Europe que ne partageait pas vraiment Albion à l’époque. Aujourd’hui non plus d’ailleurs il semblerait. L’exportation du modèle napoléonien, centralisé naturellement, se fera en Espagne, dans le nord de l’Europe et jusque dans la péninsule italienne, avec le non moins célèbre préfet de Rome, à défaut d’être roi.
33, comme le numéro atomique de l’arsenic. Et les vieilles dentelles n’y pourront rien. Sauf à promouvoir jusqu’à plus soif les régions depuis les années 1980 aux années 2000, avec son cortège  de l’autonomie, de la liberté et de la libre expression des régionalismes. Même lorsque la Catalogne prend au mot l’Europe en voulant déclarer son indépendance ? Bon là quand même, il ne faudrait pas pousser mémé dans les zorties européennes. Allez, ouste ! Allez apprendre les 33 têtes de liste… Dîtes 33, comme dans la Grande vadrouille et…pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =