Actualités

L Etat et les routes nationales

25 janvier 2016 | 0 commentaire

1930. Un article de la loi de finances prévoit que l’Etat reprenne à son compte 40 achat viagra gratuit.000 kilomètres de routes départementales, soit l’équivalent de la circonférence terrestre, pour les faire rentrer dans son giron. Comme quoi, sur la longue durée, l’Etat n’a pas toujours diminué son périmètre d’intervention…

Réseau national. En 1811, à l’apogée de l’empire napoléonien, le réseau routier national représente 26.000 kilomètres. Un peu plus d’un siècle plus tard, avant la Première Guerre mondiale, il s’élève à près de 40.000 kilomètres.

40000 kilomètres en plus. La loi du 16 avril 1930 autorise le classement dans la voirie nationale de 40 000 kilomètres de routes et chemins appartenant à la voirie départementale et communale. Elle définit ainsi ce que l’on a appelé à l’époque le « nouveau réseau », par opposition à « l’ancien réseau », resté stable dans son tracé depuis 1811. L’Etat prend en charge directement l’entretien des routes nationales, via les ingénieurs des Ponts et Chaussées. Ces derniers, dans les administrations déconcentrées, supervisent alors les travaux d’entretien de plus de 80.000 kilomètres de voirie nationale.

53000 kilomètres en moins. En 1972, l’État transfèrera 53 000 kilomètres de routes nationales dans le domaine public départemental, et sans aucune clause de remise à niveau préalable. Après transfert, le réseau routier national s’élèvera à 30.000 kilomètres de voirie. Pour entretenir et améliorer ce réseau, l’Etat a pu compter sur les participations financières des régions, des départements et des villes et intercommunalités, notamment dans le cadre des différentes générations des contrats de plan. La loi de décentralisation du 13 août 2004 aboutit à un nouveau transfert de 18.000 kilomètres du réseau routier national vers les départements. Un transfert des personnels s’est également effectué des directions départementales de l’équipement vers les services des départements. Le réseau routier national s’élève aujourd’hui à 12.000 kilomètres de voirie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 5 =