Actualités

Fais pas ci, fais pas ca…

31 août 2015 | 0 commentaire

1 milliard d’euros virtuels en plus d’un côté… Et plus de 4 milliards d’euros sonnants et trébuchants en moins de l’autre…Comment ne pas utiliser l’un des titres de film du metteur en scène Pascal Chaumeil, décédé ces jours-ci, pour évoquer l’annonce fin août 2015 des pouvoirs publics en France de créer un fonds doté d’un milliard d’euros pour soutenir les projets portés par les communes et les intercommunalités ? Mais sans oublier la nouvelle baisse de l’an prochain, près de quatre fois supérieure…

L’arnacoeur ? La simplicité du chiffre rond fascine toujours autant… que ce chiffre du milliard a toujours été source d’inspiration… Déjà, en 1833, alors que Louis-Philippe arrête définitivement le budget de 1829, pour un montant de 1 milliard de francs-or, l’économiste et historien libéral Guizot s’exprime ainsi : « regardez bien ce chiffre, vous ne le reverrez pas de sitôt ! ».  Bien sûr-il, ne s’agit plus de la totalité du budget de l’Etat et les euros ont remplacé les francs-or.

Un plan parfait ? Fin mai 2015, le Premier ministre avait proposé à l’association des maires de France (AMF) la création de ce fonds, mais sans s’engager concrètement. L’enveloppe dont il est question aujourd’hui devrait être incluse dans le budget présenté à l’automne, afin d’être « répartie et distribuée selon des critères précis, comme la transition énergétique, le numérique et la construction de logements ». Pour la mise en œuvre, et à ce stade, « une mairie qui souhaite bâtir des logements sociaux ou un département qui veut  équiper une maison de santé n’aura qu’à faire remonter la demande au préfet qui l’évaluera et débloquera les fonds nécessaires rapidement ». Gageons que cette annonce de simplicité, presque touchante, ne vienne rejoindre les océans des propositions qui ne dépassent guère le stade des annonces et qui mettent tout compte fait  les élus locaux en difficulté lorsqu’il s’agit de passer aux travaux pratiques…

Fais pas ci, fais pas çà… L’association des maires de France organise le 19 septembre prochain une journée particulière, et ce, pour employer un euphémisme ! En effet, les maires entendent protester publiquement contre les baisses de dotations de l’Etat aux collectivités locales. La baisse totale doit être de 11 milliards sur trois ans, d’ici 2017. Cette forte baisse des dotations, pour désagréable qu’elle soit aux gestionnaires locaux, n’en est pas moins nécessaire au vu de l’état des finances de la Nation. Ce signal apparaît donc contradictoire, et surtout de mauvais aloi pour les élus locaux qui ont commencé à baisser leurs dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − huit =