Actualités

finances locales : le poison des prêts à taux zero

10 avril 2015 | 0 commentaire

Une fausse bonne nouvelle que l’annonce par le bras armé financier de l’Etat, , la Caisse des Dépôts, de  l’instauration de prêts à taux zéro pour rembourser par anticipation la TVA acquittée par les collectivités sur leurs investissements. Voici pourquoi.

Contradiction. Les pouvoirs publics répètent à satiété que les collectivités locales doivent « baisser leur train de vie », « réduire leurs dépenses », « diminuer leurs embauches ». Mais… Car il y a un mais : « les collectivités doivent continuer à investir » car elles réalisent plus des trois quarts des investissements publics civils chaque année. C’est un peu comme si l’on baissait les revenus d’un ménage tout en lui demandant d’augmenter ses acquisitions de véhicules et de logement. Cherchez l’erreur…

Danger. Le véritable danger vient du fait que les collectivités financent leurs investissements de deux manières principales : l’épargne et l’emprunt. Or, l’épargne locale ne cesse de baisser puisque les recettes de fonctionnement baissent de façon continue, avec la forte diminution des dotations de l’Etat. Quant à l’emprunt, les banques ne prêtent que si la capacité de remboursement est bien présente. Ce qui tombe sous le bon sens et les économistes appellent cela « l’effet ciseaux »

Remboursement. Un prêt reste un prêt. Derrière cette phrase ô combien simple, il est lendemains qui vont être douloureux pour certaines collectivités lorsque viendra le temps du remboursement du prêt – même à taux zéro ! Comme les recettes de fonctionnement vont continuer de baisser (11,5 milliards d’euros sur la période 2014-17), l’épargne brute va suivre le même chemin et les collectivités vont se trouver devant une épargne égale à zéro. Mais  là, il sera toujours temps de critiquer à nouveau la « folie dépensière des collectivités »…

Notre modèle français local est à bout de souffle d’un point de vue financier. Il faut commencer par l’assainir avant d’augmenter les dépenses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + dix-sept =