Actualités

IKEA

29 janvier 2018 | 0 commentaire

45. Le nombre d’implantations d’IKEA en France à l’horizon 2025, soit un nombre équivalent à celui des départements voulus par Michel Debré à la Libération. Y aurait-il des invariants en matière d’aménagement du territoire… Le décès du fondateur charismatique du groupe suédois IKEA est l’occasion de se pencher sur le modèle IKEA, et de ses implantations dans l’Hexagone.

Aménagement. IKEA a été créé à partir des premières lettres du nom du fondateur de la marque, Ingvar Kamprad, du nom de la ferme de ses parents, Elmtaryd, et du nom de son village, Agunnaryd. L’emplacement d’un futur magasin IKEA doit satisfaire à un critère de visibilité et d’accessibilité pour le public. Le magasin est dès lors positionné à proximité immédiate de grands axes routiers et des transports en commun. A Tours, par exemple, IKEA est au carrefour des trois autoroutes A10, A28 et A85. A Rennes,  une ligne de bus a été spécialement modifiée et un arrêt créé pour desservir le magasin.

Rayonnement. 33 implantations en France à l’heure actuelle, une quarantaine à l’horizon 2020 et 45 en 2025. « Que nos magasins soient à moins d’une heure de 80 % des Français », expliquait le PDG d’IKEA France il y a quelques années. En matière d’implantation d’enseigne, la zone de chalandise est un élément essentiel. Pour IKEA, le chiffre est simple, il est de 1 million d’habitants. Ce bassin de population locale représente donc autant de clients potentiels.  L’enseigne s’adresse en effet à tous les âges de la vie et à toutes les situations familiales. La population environnante est de ce fait minutieusement étudiée, en prenant en compte la moyenne d’âges, le nombre de ménages, de couples avec ou sans enfants.

Enseignement. IKEA s’adapte en permanence. En complément des traditionnels sondages, la firme suédoise préfère désormais rendre acteurs ses propres clients. Elle les missionne pour aller dans les magasins prendre des photos et ainsi avoir la vision tangible de la réalité terrain. Le gain de temps ? Phénoménal. Cela permet ensuite d’adopter le point de vue du client et d’entreprendre les actions correctrices. De là à servir de modèle pour les politiques publiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × cinq =