Actualités

Jean sans Peur et le royaume de France

9 septembre 2019 | 0 commentaire

10 septembre 1419. Jean sans Peur est assassiné à Montereau-Fault-Yonne, dans l’actuel département de Seine et Marne, à l’occasion d’une rencontre avec le dauphin Charles, héritier du trône de France. L’occasion d’opérer un petit retour sur les territoires du royaume de France à cette époque, non sans évoquer au passage la lutte pour Paris, l’équilibre difficile des finances et les rivalités entre dirigeants. Que des sujets dépassés bien sûr…

Territoires. Il faut se représenter le territoire du royaume de France en 1419. 600 ans auparavant, il ne comprend pas la Bretagne (il faudra attendre la reine Claude), ni la Guyenne, ni la Normandie. En effet, les Britanniques n’ont pas encore quitté l’Europe, euh pardon la France et la guerre de Cent-ans est repartie de plus belle avec la complicité des Bourguignons. Quant aux marches de l’Est, il est un peu tôt pour penser à la ligne bleue des Vosges… Pour ce qui est du duc de Bourgogne, il règne sur un territoire grand comme plus de vingt fois la petite région actuelle. Attention donc aux anachronismes. Interro la prochaine fois…

Paris. La ville de Paris est certes acquise à la cause du duc de Bourgogne. Mais ses habitants, bourgeois en tête, craignent de voir les taxes (pas d’habitation) s’envoler. Jean sans Peur ayant délaissé Paris, les largesses du Trésor royal envers le duc de Bourgogne s’effondrent au profit d’Orléans. Ce tableau gris vaut à Jean sans Peur de se positionner comme un défenseur des intérêts du peuple, tout en tentant de lever des fonds dans ses provinces.

Rivalités humaines. La trajectoire des finances publiques, euh pardon, les dépenses des États bourguignons ne cessent de s’alourdir. Jean sans Peur doit donc augmenter sa fiscalité. Les tensions, qui existaient déjà entre Philippe le Hardi et son neveu, ne font que croître entre les deux cousins. En succédant à Jean sans Peur, après l’assassinat, le nouveau duc de Bourgogne se vengera du dauphin de France en s’alliant aux Anglais et en concoctant le traité de Troyes, par lequel le dauphin est déshérité du trône de France au profit du roi Henri V d’Angleterre. Puis Jeanne d’Arc boutera les Anglois hors de France…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 4 =