Actualités

L Etat reprend la dette des collectivites locales

31 mars 2016 | 0 commentaire

Un véritable bol d’oxygène pour les collectivités locales ! Le président de la République s’apprêterait à annoncer que l’Etat va reprendre la dette de toutes les collectivités locales. Cette décision, qui serait officialisée lors du prochain congrès des maires, donnerait un véritable coup de fouet à l’économie locale dans les territoires. Concrètement, 200 milliards de dette vont être ajoutés au compteur de la dette de l’Etat. Un peu comme aux jeux Olympiques, attribuons les médailles d’or, d’argent et de bronze de cette mesure historique.

De l’or pour les braves. A de nombreuses reprises, il été rappelé dans les colonnes de ce blog que les collectivités ne sont pas surendettées. Cette mesure de l’Etat va se traduire par un simple trait sur l’ardoise sur la dette publique. Ainsi, on n’aura plus besoin désormais de préciser que la dette publique comprend la dette de l’Etat et celle des collectivités locales. Une véritable mesure de simplification administrative. Enfin serait-on tenté de dire !

L’argent ne dort jamais. Mais ce geste de l’Etat va s’accompagner d’une contrepartie. Désormais, l’Etat n’avancera plus par douzième, comme il le fait depuis Napoléon, le produit des impôts aux communes, départements et régions. Les esprits chagrins diront qu’il ne s’agit que de cuisine comptable. Mais en réalité, cette mesure va obliger les collectivités à mobiliser de la trésorerie tout au long de l’année. Mais n’est-ce pas contradictoire avec la suppression de leurs emprunts ? Pas grave, elles vont pouvoir réemprunter …

Les bronzés gèrent les collectivités locales.  On imagine d’ores et déjà les réactions dans les territoires. En ces périodes de disette budgétaire, il serait totalement inconvenant de faire la fine bouche devant cette annonce majeure qui n’aurait, précisons-le, aucun rapport avec la campagne présidentielle. Même si les tenants d’une stricte orthodoxie budgétaire vont crier à la dilapidation de l’argent public.

Mais au fait, quel jour est-on demain ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × un =