Actualités

La mule territoriale

23 janvier 2019 | 0 commentaire
Le retour de Clint Eastwood ! Va-t-il défier « los giletos amarillos » et leur cartel inconnu dans les territoires abandonnés ? Mais aussi, les perchés sont à l’Elysée, accompagnés d’un berger. Sans oublier ce vieux paysan qui ne peut plus payer ses taxes. Allez, prenez un ticket et suivez-nous dans les salles obscures.

La mule. A 40 ans, Earl Macrone est aux abois. Il est non seulement fauché et de plus en plus impopulaire, mais son entreprise risque de sombrer. Il accepte alors un boulot qui, en apparence, ne lui demande que de faire le chauffeur (de salle). Sauf que, sans le savoir, il s’est engagé à être passeur de questions délicates pour un cartel inconnu, « los giletos amarillos ». Du grand Clint Eastwood, pour son retour sur le grand écran. On attend avec impatience le livre, euh pardon, le texte qui doit en sortir.

Un berger et deux perchés à l’Elysée. Ancien berger, Jean Lassalle, aujourd’hui député, décide de se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Deux réalisateurs décident de passer à l’action. Ils se proclament ses conseillers de campagne. Un vrai docu-drama et une plongée dans la France d’avant le pouvoir d’Earl Macrone, celle des gilets jaunes.

Territovitch mon amour. Hamo, un vieux paysan vit avec son épouse dans un village reculé des montagnes et abandonné du pouvoir central jacobin. L’argent que leur fils leur envoie leur permet tout juste de survivre, malgré les taxes sans cesse augmentées. Mais Hamo nourrit un rêve : acquérir une territovitch, une voiture que lui avait promis le pouvoir central, pas chère, elle ne consomme pas d’énergie.

Une chimère tout ceci… Mais dites-donc, avez-vous bien payé vos taxes carbone et été prélevé à la source ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 10 =