Actualités

L’architecte et l’effet maire

20 mai 2019 | 0 commentaire

« Zélus, du haut de cette pyramide, des années de pouvoir local vous contemplent.» En hommage à l’architecte Pei, qui vient de décéder, approchons-nous de feue la table de dessin des architectes et penchons-nous sur les plans concoctés pour les représentants du pouvoir local.

La bonne Pei.Les concerts de louange qui accompagnent la disparition du grand architecte ne sauraient faire oublier les polémiques qui entourèrent l’érection de la pyramide du Louvre. Polémiques vite oubliées puisque, dans les territoires, l’on vit dans les années 1990 la construction de (petites) répliques de la pyramide de verre. Des parkings d’hôtel de région aux ronds-points d’entrée de ville. L’appel à un architecte de renom donne un incontestable éclat au projet. Reste à le faire vivre dans le temps, depuis la cité radieuse de Marseille à Nemausus à Nîmes.

L’arche de la défense (du patrimoine). Les maires se veulent être bâtisseurs. Que l’on songe par exemple à Georges Freche à Montpellier qui donna l’impulsion au quartier Antigone, conçu par Ricardo Bofill. Les élus s’approprient les propos de mélange – forcément harmonieux – entre la modernité et le respect du classique. Les maires bâtisseurs reprennent si ce n’est miment les grands travaux des monarques et présidents, louant de ici les gestes architecturaux et s’étonnant de là les consignes et réglementations des architectes des bâtiments de France…

Qui va Piano…Bon là, on vous l’accorde, Renzo Piano a vraiment de quoi rendre jaloux ses zomologues transalpins. Songez un peu. Un architecte de renom qui laisse sa marque et qui est désormais… sénateur à vie en Italie. Comme quoi, la pérennité du monument peut se conjuguer avec le côté éphémère des fonctions électives. Tout comme un architecte peut être enraciné dans l’Histoire et en même temps, être en harmonie avec son temps, amenant Renzo Piano à mettre son empreinte de Beaubourg au centre Jean-Marie Tjibaou de Nouméa, sans oublier la reconstruction du pont de Gênes.

N’oublions donc pas que le rôle des architectes dans la construction des territoires est aussi de durer là ou l’échelon politique est (parfois) éphémère. A méditer à quelques mois du scrutin municipal…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =