Actualités

Les congés payés

20 juin 2018 | 0 commentaire

Ça s’est passé un 20-juin. C’était en 1936. Ce jour-là, le gouvernement du Front Populaire généralise les congés payés. Est promulguée la loi prescrivant un minimum de deux semaines de congés par an pour « tous les salariés français liés à leur employeur par un contrat de travail ».

Pionniers. Les premiers congés payés ont été institués en France sous le Second Empire, le 9 novembre 1853, par un décret de l’empereur Napoléon III, mais seulement au bénéfice des fonctionnaires. L’idée a été ensuite reprise dans de nombreux autres pays : Allemagne dès 1905 ; Autriche-Hongrie et dans les pays scandinaves en 1910 ; Tchécoslovaquie, et Pologne au début des années 20. Suivront la Grèce, la Roumanie,  l’Espagne, le Portugal puis le Chili, le Mexique et le Brésil.

Radicaux. En France, quelques administrations et patrons à la fibre sociale décident, dès le début du XXème siècle, d’instaurer les congés payés au bénéfice de leurs salariés comme dans le métro parisien, les entreprises électriques et gazières, les ouvriers du livre. Les patrons des houillères les instaurent au profit des mineurs en 1925. Les syndicats ouvriers européens se désintéressent à l’époque de la question et privilégient les revendications sur la durée quotidienne et hebdomadaire du travail. Les congés payés ne figurent d’ailleurs pas au programme du Front populaire. C’est le parti radical-socialiste, l’un des partenaires du gouvernement, qui les promeut. Ce parti de centre gauche représente les classes moyennes.

Les vacances de M. Hulot. Il ne suffit pas d’avoir du temps libre. Encore faut-il savoir comment l’utiliser… et en avoir les moyens. Au début du XXème siècle apparaissent en Rhénanie les premières auberges de jeunesse. Après la Première Guerre mondiale, dans l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie, l’État va mettre en place d’importantes organisations pour permettre aux citoyens de partir en vacances. En France, ce seront les mairies qui feront des centres de loisirs, des résidences de vacances et autres chalets un point fort de leurs politiques de loisirs

En 1936, 600 000 salariés français en profiteront des congés payés. Depuis, le tourisme est devenu une industrie à part entière et la France, la première destination du monde, flirtant avec les 100 millions annuels…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 10 =