Actualités

les couleurs du drapeau francais

13 juillet 2015 | 0 commentaire

« Ces drapeaux bleu-blanc-rouge ? Recevez-les comme les témoins de votre dévouement à la France ». Par ces mots, le Président de la République Jules Grévy concrétise l’alliance du drapeau tricolore et de l’enracinement de la République, à l’occasion du défilé militaire. C’était le 14 juillet 1880, à l’occasion de la première fête nationale. Arrêt sur cette image tricolore, avec la légende, les symboles et le décret du 15 février 1794.

La légende. L’histoire d’un symbole s’ouvre toujours sur une même énigme, celle du mystère de ses origines. L’emblème tricolore serait né trois jours après la chute de la Bastille, en juillet 1789. Louis XVI est alors reçu à l’Hôtel de ville de Paris par Bailly, le maire, et en présence de La Fayette. Il accepte de placer à côté de la cocarde blanche un ruban bleu et rouge, celui des couleurs de Paris.

Couleurs et symboles. Mais le blanc n’est pas la couleur de la monarchie capétienne ! Cette dernière est représentée par trois fleurs de lys sur fond d’azur. En revanche, le blanc est le signe distinctif du commandement militaire. Et la cocarde tricolore est l’emblème… de la Garde nationale, chère à La Fayette.

De la fête de la Fédération du 14 juillet 1790 au décret du 15 février 1794. La signification symbolique va dès lors l’emporter sur la signification politique. Mieux, la cocarde tricolore va échapper à l’effondrement de la monarchie et aux tourments de la Convention. Car juste avant Thermidor et la fin de la Terreur, un décret du 15 février 1794 précise que « le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales, disposées en bandes égales ». L’emblème de la France est officiellement né.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 15 =