Actualités

Miss France à Châteauroux

17 décembre 2017 | 0 commentaire

Qui veut gagner des régions ?  Après Cahors, un événement territorial chasse l’autre dans les territoires. Ce week-end, avec l’élection de Miss France 2018 dans la ville de l’ancienne base de l’OTAN, les téléspectateurs ont été tenus en haleine par M. Foucault. Non, pas Michel. Jean-Pierre ! En attendant, dans la salle multi-activités de Châteauroux Métropole,  les régions étaient au nombre de 30. De quoi envoyer aux orties la « réforme régionale » ? Libre à vous de le penser….

Le découpage territorial. Là, c’est sûr, nous avons assisté au retour des régions de 1955. Comment ça ? Il y avait en effet sur le plateau Miss Auvergne et Miss Rhône-Alpes. En même temps, cela parle plus aux téléspectateurs que Miss AURA, ce condensé censé représenter la nouvelle région éponyme… De même, la Nouvelle Aquitaine était représentée par Miss Poitou Charentes, Miss Limousin et Miss Aquitaine. Et ainsi de suite… Quant à Miss Nord-Pas-de-calais, la future lauréate, elle vantait les vertus et la fierté de sa région, comme toutes les candidates d’ailleurs. Qu’elles proviennent de Franche-Comté, de Lorraine, d’Alsace, régions aujourd’hui disparues du paysage administratif.
Le mode de scrutin : le 50/50. C’est un peu comme au temps de l’âge d’or de l’émission « qui veut gagner des millions ? » En effet, pour le premier tour, les voix du jury comptaient autant que celles des électeurs, euh des auditeurs. Mais rassurez-vous, on est vite repassé à 12 régions, euh pardon, à 12 candidates, une fois les trois groupes diminués des battues du premier tour. Après son élection, la nouvelle Miss France a été chaudement félicitée par Miss Picardie car « de la même région », celle des Hauts de France. C’est à y perdre sa réforme territoriale ! Et on s’étonne encore que la France régresse dans le classement  de Shanghai…
Le référendum cathodique.  Ensuite ce sont les téléspectateurs qui ont tranché. A tout bien réfléchir, si l’on se basait sur la France des 13 régions, l’élection d’hier soir aurait pu être invalidée dans les prochains jours. Ah bon pourquoi ? Et bien par manque de candidates. A quand donc une conférence de consensus ? On résume : les couleurs des anciennes régions sont portées avec fierté et la France périphérique est, une fois de plus, à l’honneur. Comme quoi les vestiges de la tradition l’emportent sur les supposées vertus de la modernité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =