Actualités

Un mois à la campagne

21 août 2019 | 0 commentaire

L’été touche à sa fin, avec son cortège d’événements rituels. Un mois à la campagne, c’est aussi le titre de l’oeuvre majeure de Tourgueniev, auteur également des nouvelles moscovites, offertes récemment par le président de la République Française à son homologue russe, à quelques jours du sommet du G7 à Biarritz, lequel se tiendra… sans le président russe. Rejoignons donc les nihilistes pour un moment. Mais attention, hein, les russes, pas les altermondialistes massés actuellement en deçà des Pyrénées !

Russie de toujours. Tourgueniev fut notamment l’éditeur de la correspondance de Pouchkine, qu’il traduit avec Mérimée. Progressiste, vivant en France, il fut proche de Zola, Goncourt… Il mourut à Bougival, en Seine-et-Oise. Euh pardon, on dit aujourd’hui le territoire de la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc. Avouez que c’est plus chic que les Yvelines, non ? D’autant que ce département risque de changer encore de nom pour convoler, peut-être, avec les Hauts-de-Seine.
Slavophiles et occidentalistes. Un débat virulent opposa dans la deuxième moitié du XIX° siècle deux courants de pensée : les slavophiles, qui refusent toute influence extérieure et sont très attachés aux coutumes russes, et les occidentalistes, favorables à une modernisation à l’occidentale. Vu du côté des pouvoirs locaux, et plus de 150 ans plus tard, le président de la fédération de Russie a le droit de destituer le dirigeant d’un « sujet » de la fédération de Russie et d’en désigner un par intérim jusqu’aux élections prochaines. Voilà qui remet en perspective, chez les occidentalistes contemporains, les débats sans fin sur l’autonomie des collectivités locales et l’octroi d’une once de pouvoir réglementaire.
Biarritz et la lutte contre les inégalités.
Ça tombe bien ! Le thème majeur du G7 de cette année est celui des inégalités. Bon d’accord, on n’aura pas l’outrecuidance de parler ici des inégalités territoriales, même à Biarritz. Encore que… Rappelons juste que la communauté d’agglomération (CA) du pays basque comprend 158 communes et 315000 habitants. Son conseil communautaire est composé de 233 membres, soit à peine plus que la moitié des membres du Congrès américain. Elle remporte à ce titre la palme de la plus grosse communauté d’agglomération de France. D’ici à être l’objet d’un tweet, pardon un gazouillis, bien senti provenant d’outre-Atlantique…
La Poste a émis à l’automne dernier un timbre à l’effigie de Tourgueniev. Sera-t-il encore proposé d ici quelques mois, dans les maisons France service ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 4 =