Actualités

L offensive du TET

26 février 2016 | 0 commentaire

Le gouvernement préparerait-il l’offensive du TET ? Cet acronyme représente les « trains d’équilibre du territoire ». Car on aurait tendance à l’oublier : à côté des TGV et des TER existent (encore ?) les trains intercités, rebaptisés « trains d’équilibre du territoire ». Vous savez, ceux que l’on appelait avant les « Corail » et qui fleurent bon les années 1970. Cette offensive n’est pas sans rappeler ce conflit d’un autre temps, avant d’aboutir peut-être à une régionalisation du conflit…

GIAP : Garantir les Initiatives pour l’Attractivité des Politiques ferroviaires. Le rapport Duron, publié à l’été 2015, devait permettre au gouvernement de présenter « rapidement » des mesures. Mais lesquelles ? Car le déficit de ces lignes n’a cessé de se creuser, passant de 210 millions d’euros en 2011 à 400 millions d’euros en 2015. Lors d’un point presse organisé à la mi-février, le gouvernement a toutefois annoncé que l’Etat allait lancer un appel d’offres pour renouveler le matériel.

VIET : Vive les Intercités pour l’Equilibre des territoires. Mais faisons attention à l’emphase des termes utilisés. Ils risqueraient bien de masquer l’absence d’ambition de l’Etat et de moyens financiers. Piochés au hasard des communiqués récents : il convient de « redonner de l’attractivité aux trains de nuit » ; de « proposer des nouveaux schémas d’exploitation innovants » ; pour finir bien sûr par « engager une nouvelle dynamique pour faire renaître l’offre TET ». c’est sûr que lorsque chaque billet de nuit nécessite près de 100  € de subventionnement public, on comprend le renouveau et le succès des déplacements en car qui permettent, par exemple de se rendre de Quimper à Clermont-Ferrand pour moins de 40 €.

Régionalisation du conflit. Resterait alors à attendre les (possibles) « accords de Paris » entre l’Etat et les régions, lesquels scelleraient l’engagement des régions à pallier le désengagement de l’Etat. Avec quel argent ? C’est une autre histoire. Mais, d’ici là, le gouvernement va préparer l’inévitable « feuille de route ». Vous avez donc tout le loisir de prendre (encore) le train couchettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − cinq =