Actualités

Plus bel l’avis

25 février 2019 | 0 commentaire
Plus bel l’avis. 15ème saison. Une intrigue simple déroulée sur plusieurs milliers d’épisodes. Mais non, vous n’êtes pas en train de parcourir le synospsis du feuilleton de ce soir. Quoique… Vous venez juste de prendre connaissance des derniers chiffres à rebondissement de la dette publique nationale. Suivez-nous dans les coulisses … locales.

Du baume(tte) sur le cœur. L’Etat est responsable à lui seul de 80 % des 2.300 milliards d’euros de la dette publique française, soit un peu plus de 1.800 milliards. Les administrations publiques locales en portent 9 %, soit 200 milliards. Rapportée au PIB, la dette des seules collectivités locales passerait sous le seuil des 8 %. Tout va bien alors ?
Avis de mistral sur les comptes locaux. Bon, allez d’abord lire ce que dit la Cour des comptes. L’auguste maison de la rue de Cambon, pas du tout préoccupée par les querelles de personnes pour savoir qui la présidera, souffle sur les comptes locaux. Elle souhaite que « le recensement des engagements des collectivités territoriales justifie une attention particulière ». Dit autrement, les magistrats ne veulent plus s’arracher la perruque pour
appréhender le maquis comptable des bilans et les budgets annexes des collectivités.
Mistral gagnant. La Cour des comptes verrait donc d’un très bon œil que redevienne contraignante la trajectoire de désendettement des collectivités définie dans la loi de programmation des finances pour 2018-2022 et redevenue indicative après les « accords de Cahors ». On vous le dit plus simplement : il faut définitivement mettre au pas ces vulgaires cousins de province aux poches percées. Cela aurait deux avantages : d’une part, le désendettement des collectivités masquerait la poursuite de l’endettement de l’Etat et, d’autre part, on pourrait encore mieux contrôler depuis Paris ce qu’il se passe dans les territoires. Non mais !
Si vous êtes doté d’un bon sens de l’humour, on vous suggère de jeter un coup d’oeil sur l’explosion de l’endettement de la communauté d’agglomération de Grenoble, dite Grenoble Alpes métropole (GAM), du temps où un certain Didier Migaud en était le président. C’est marrant, c’est le même nom que l’actuel Premier président de la Cour des comptes. Sûrement un homonyme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 2 =