Actualités

Qu’est ce qu’on a encore fait au bon dieu fiscal ?  

31 janvier 2019 | 0 commentaire
Les Verneuil (rien à voir avec la ville éponyme du département du ministre des finances et du ministre chargé des collectivités territoriales) sont de retour. Ils font face à un nouveau cataclysme : leurs quatre filles et leurs quatre gendres veulent quitter la France. Le motif ? La fiscalité locale ! En effet, lassés des atermoiements des pouvoirs publics sur la taxe d’habitation : « Je la supprime mais pas complètement. » « Je la garde pour les résidences secondaires ou pas ? » «  Et si on regardait comment ça se passe dans les quelques États concernés par les expatriations de nos héros cosmopolites…
Odile et David veulent partir en Israël. La Arnona (la taxe d’habitation en hébreu) est un impôt qui est prélevé par les mairies ou conseils regionaux chaque année afin d’assurer leur bon fonctionnementChaque année, le ministère de l’interieur fixe les montants que les municipalités pourront prélever ainsi que les réductions autorisées. Les mairies n’ont pas autorité pour changer ces montants ou modifier les réductions preconisées par le ministère de l’interieur. En revanche, la possibilité leur est donnée de demander des réévaluations des montants, généralement à la hausse…
Chao et Ségolène ? En Chine. L’équilibre entre le contrôle central et l’autonomie locale est un problème éternel dans l’économie chinoise. Pendant la période post-Mao, la décentralisation fiscale a commencé en 1980 avec le slogan « manger en se partageant la cuisine ». Une série de réformes a été mise en application afin de réaliser l’autofinancement des gouvernements locaux. Elle a abouti à un système de partage des ressources fiscales entre le gouvernement central et les échelons locaux.
Isabelle et Rachid en Algérie. Outre Méditerranée, c’en serait fini des exonérations ! Le gouvernement a élargi en 2015 la taxe d’habitation à l’ensemble du territoire national afin de renforcer l’autonomie d’intervention des communes, notamment dans la réhabilitation du parc immobilier. Depuis 2016, la taxe d’habitation a été élargie à l’ensemble des 1 541 communes du pays. C’est la Sonelgaz qui est chargée du recouvrement de cette taxe, laquelle est intégrée dans la facture d’électricité et de gaz. En voilà une idée qu’elle est bonne !
Laure et Charles ? Direction l’Inde. Seuls 5 % des Indiens payent des impôts sur le revenu. Et il n’y a pas de droits de succession. Quand on doit créer 1 million d’emplois… par mois pour absorber la hausse de population, on comprend que la taxe d’habitation ne soit pas une préoccupation de ce géant de 1,4 milliard d’habitants dont le PIB vient de dépasser celui de la France.
Claude et Marie vont alors tout faire pour que tous les membres de la famille restent en France. Avec force tableaux explicatifs et notes pédagogiques, ils essaient de leur expliquer que 26 milliards d’euros par an, ce n’est finalement pas grand chose au regard des 100 milliards de déficit annuel du budget de l’Etat. Euh, même s’il faut compenser tous les ans ? Bon, écoutez, vous voulez un contrôle fiscal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − six =