Actualités

Streaming et municipales

17 novembre 2019 | 1 commentaire
A l’approche des élections locales, les candidats sont à la recherche d’idées. Alors, on vous emmène aujourd’hui faire un petit tour du côté du streaming. Ce dernier est devenu la principale source de consommation des biens culturels. Et c’est gratuit… D’ici que cela déteigne sur le monde local, il n’y aurait qu’un pas. Allez, on monte le son mais ne zappez pas avant 30 secondes !

Le (même) refrain arrive plus tôt. Les longues introductions ont été abandonnées et les artistes produisent des chansons de plus en plus courtes. En effet, de quatre minutes trente secondes il y a vingt ans, on est descendu à trois minutes quarante-deux aujourd’hui. Le refrain arrive plus tôt. Celui de la réflexion politique ? Pour ce qui est des partis politiques, ils l’ont depuis longtemps désertée et abandonnée aux think tanks. A quand les notes stratégiques expliquées en 31 secondes ?
On raccourcit le temps d’écoute. Emmener l’auditeur, euh l’électeur, jusqu’à la fin, jusqu’aux élections. Voilà le défi. Mais l’électeur est comme tout le monde. Il veut que cela aille vite… pour obtenir sa réponse. Donc, il faut l’accrocher dès le début pour s’assurer qu’il restera jusqu’à la barre fatidique des trente secondes. Un esprit taquin pourrait demander si la relation s’applique aux réunions des zélus avec leurs collaborateurs. Dit autrement, le temps d’écoute des seconds par les premiers dépasse-t-il les trente secondes ? Libre à vous d’y réfléchir.
La gratuité a un coût. Ah bon ? On en reviendrait ainsi à la boutade d’Alphonse Allais selon laquelle il faut « demander plus à l’impôt et moins au contribuable ». Ce qui n’empêche nullement l’idée de la gratuité des transports interurbains de prospérer à la vitesse d’un TER qui fonctionne ou, pour les parisiens, d’un transilien. C’est sûr que de promettre dans un même élan plus de bus, propres naturellement, desservant plus de quartiers et gratis… Vous mettrez donc le bon bulletin dans l’urne aux municipales ? Bon, en même temps c’est l’intercommunalité qui est compétente et l’État promet une nouvelle phase de décentralisation… mais après les municipales.

Une réponse à “Streaming et municipales”

  1. Pretty dit :

    Excellent streaming

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − un =