Actualités

Supprimer la métropole du Grand Paris ?

18 janvier 2017 | 0 commentaire

Le « Grand Paris » ? Pas moins de cinq niveaux d’administration, avec la métropole, la région, les établissements publics territoriaux, les départements et les communes, sans oublier le syndicat des transports d’Ile de France (STIF) et la société du Grand Paris (SGP). Si l’idée d’un Grand Paris est ancienne et a été maintes fois réactivée, le moins que l’on puisse dire est que l’on évolue aujourd’hui en pleine confusion…

Haussmann et Delouvrier. Sous le Second Empire Napoléon III imaginait déjà étendre la capitale depuis Saint-Germain-en-Laye, à l’ouest, à Marne-la-vallée, à l’est. Haussmann conduit alors les transformations de Paris, débouchant sur une modernisation d’ensemble de la capitale française menée de 1852 à 1870. Son action a couvert tous les domaines de l’urbanisme, tant dans Paris que dans ses quartiers extérieurs, avec le percement des grands boulevards, la réglementation des façades, les espaces verts, les égouts et réseaux d’adduction d’eau, les équipements et monuments publics. Dans les années 1960, au plus fort des Trente Glorieuses, Paul Delouvrier, délégué général au district de la région de Paris contribue à lancer les villes nouvelles et le réseau express régional (RER). La région parisienne est également redécoupée, avec la naissance des départements de la petite et grande couronne.

Le Grand Paris de Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy (2007-2012) annonce l’intention de l’État de développer une vision d’ensemble d’aménagement pour la région Île-de-France. Il propose une réorganisation des pouvoirs, Paris étant à cette époque la seule agglomération de France à ne pas avoir de communauté urbaine. Dix équipes internationales d’architectes se voient confier la tâche de réfléchir à l’avenir de Paris. Un secrétaire d’État chargé du développement de la région capitale propose la création de pôles économiques majeurs autour de Paris, ainsi que la création d’un réseau de transport public du Grand Paris qui relierait ces pôles aux aéroports, aux gares TGV et au centre de Paris. Un établissement public, la société du Grand Paris (SGP), voit le jour.

Une métropole sans moyens. En adoptant en 2015 la loi relative à la nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), le Parlement donne son feu vert à la création de la métropole du Grand Paris (MGP), effective depuis 2016. Elle est organisée en douze territoires, les établissements publics territoriaux (EPT), sans fiscalité propre mais dotés d’importantes compétences. La MGP leur redistribue la quasi-totalité de ses ressources le prix du viagra au maroc. La difficulté du Grand Paris est l’éclatement des compétences et des structures. Mais tout compte fait, la vraie métropole de Paris ne serait-elle pas la région ? Une chose semble certaine : gouvernement et Parlement vont devoir simplifier et rationaliser l’organisation du territoire en Ile-de-France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − quatorze =