Actualités

Ticket de métro

12 juin 2019 | 0 commentaire

Histoire d’être au poil… A l’approche de l’été, n’allez pas croire que l’on rase gratis dans les transports en commun… Non non, il s’agit simplement d’une petite révolution (parisienne) annonçant la fin prochaine du ticket de métro. L’occasion de rappeler, si besoin était, que Paris annonce une mesure à grand cri alors que la province l’applique (parfois) depuis longtemps.

Denfert (une journée d’). Selon les communicants, la carte Navigo Easy est directement inspirée de ce qui a été mis en place à… Londres. Elle s’adresse aux voyageurs occasionnels et aux touristes, qui effectuent quelques dizaines de trajets par mois. Ile-de-France Mobilités estime le nombre de clients potentiels à près de 6 millions par an.

Défense (de rire). La présidente de l’autorité régionale en charge des transports a elle-même reconnu le « retard sur la billetique…tout comme le retard à rattraper sur la modernisation des infrastructures ».  Sans blague. Car il est vrai que Lutèce est loin d’être en pointe sur le sujet. D’autres cités de la Gaule sont passées à la carte intégrale depuis longtemps, depuis la cité phocéenne jusqu’aux confins des territoires, dans le grand est et dans les Hauts-de-France. La province qui fait la leçon à Paris, ça fait du bien, non ?

Lilas (le poinçonneur des). Est ce la fin des tickets classiques en carton ? Minute, touriste brésilien ou américain ! La fin de la commercialisation est prévue pour la mi-2020, avec un arrêt théorique de leur utilisation l’année suivante, en 2021. Mais Ile-de-France Mobilités assure que les tickets papier seront encore acceptés quelques mois de plus, le temps pour tous les publics de s’adapter, même les provinciaux donc. Le badge rechargeable est enfin présenté comme un progrès pour l’environnement. De quoi se voir décerner un bon point personnalisé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × trois =