Actualités

2019 dans le rétroviseur (2)

18 décembre 2019 | 0 commentaire

Second trimestre 2019. Rendre compte en quelques phrases d’une année dans les territoires, avec ses très riches heures. Avant la trêve des trains, euh des confiseurs, retour en quatre épisodes sur l’année 2019. Aujourd’hui, d’avril à juin, ce qui nous conduit du drame de Notre-Dame-de-Paris à l’hommage à l’architecte Pei, en passant par les récifs budgétaires de la réforme fiscale.

Avril : Assureur militant. Notre-Dame de Paris. Depuis l’incendie, le monde entier et les grandes entreprises se sont lancées dans une surenchère de dons qui ravale les initiatives comme le téléthon au rang de sympathique association de quartier pour ville moyenne déshéritée en manque d’activités le samedi soir. « Je n’ai rond ! » dit l’Etat. Toutefois, rappelons qu’une cathédrale est la propriété… de l’État. Il ne manque pas de saveur de comparer, d’une part, l’extrême difficulté pour ce dernier à avoir péniblement mobilisé deux millions d’euros en 2018 et, d’autre part, le milliard promis en 24 heures pour la restauration de l’édifice. Qu’en est-il des plus de 50000 églises et paroisses qui ont donné naissance aux 38000 communes et dont l’entretien incombe à la commune, enfin pour celles construites avant 1905 ?

Mai : la bonne Pei. En hommage à l’architecte Pei, décédé en mai 2019, approchons-nous de feue la table de dessin des architectes et penchons-nous sur les plans concoctés pour les représentants du pouvoir local. Les polémiques qui entourèrent l’érection de la pyramide du Louvre à la fin des années 1980 ont été vite oubliées. En effet, dans les territoires, l’on vit dans les années 1990 la construction de (petites) répliques de la pyramide de verre. Des parkings d’hôtel de région aux ronds-points d’entrée de ville. Les maires se veulent être bâtisseurs. Ils reprennent si ce n’est miment les grands travaux des monarques et présidents. Mais il est un nom qui a de quoi rendre jaloux ses homologues transalpins : Renzo Piano, architecte de renom est désormais… sénateur à vie en Italie. Comme quoi, la pérennité du monument peut se conjuguer avec le côté éphémère des fonctions électives. A méditer à quelques mois du scrutin municipal…

Juin : La légende des anges. Michel Serres vient de décéder. Ancré dans les territoires, il expliqua inlassablement l’importance de la réflexion philosophique dans nos sociétés ouvertes, désenchantées et largement désacralisées.  Le passage du Nord-ouest est l’un de ses plus fameux ouvrages. Bien connu des marins, ce passage du Nord-ouest désigne ce couloir de franchissement du Grand Nord. Appliqué aux collectivités locales, cela pourrait indiquer le chemin budgétaire à venir pour les prochains exercices. A ma droite, le récif des dépenses contraintes. A ma gauche, les sanctions de l’État si les dépenses augmentent trop. Au milieu, les icebergs des dépenses obligatoires qui augmentent plus vite que les plafonds autorisés. Bon, il reste le rétroviseur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − quatre =