Actualités

2019 dans les territoires (3)

20 décembre 2019 | 0 commentaire

Troisième trimestre 2019. Des communes nouvelles (CN) au rituel de la rentrée, en passant par un mois à la campagne. Rendre ainsi compte en quelques phrases d’une année dans les territoires, avec ses très riches heures. Retour en quatre épisodes sur l’année 2019. Aujourd’hui, de juillet à septembre.

Juillet : La commune se marie. La France a-t-elle (enfin) trouvé la recette pour diminuer le nombre de ses communes ? Le chiffre mythique des 36000 communes est désormais relégué au rang des souvenirs. Une lente décrue s’est opérée depuis les 44000 paroisses de l’Ancien Régime, les quelque 39000 communes sous Napoléon et les 37000 du début de la Cinquième République. Puis vint en 1971 l’échec de la loi Marcellin, controversée, avec ses fusions autoritaires. Il faut attendre… 2010 avec la création de la commune nouvelle (CN), par fusion volontaire. Le dispositif de CN est ensuite rendu attractif financièrement. En effet, les communes nouvelles créées ne se voient pas opposées la baisse des dotations. Trop sympa tonton Bercy ! Aujourd’hui, la suppression de plus de 2000 communes a donné naissance à plus de 800 communes nouvelles.

Août : Un mois à la campagne. Un mois à la campagne, c’est aussi le titre de l’œuvre majeure de Tourgueniev, dont les nouvelles moscovites ont été offertes  cet été par le président de la République Française à son homologue russe, à quelques jours du sommet du G7 à Biarritz, dont le thème a porté sur la lutte contre les inégalités. Justement, évoquons la communauté d’agglomération (CA) du pays basque qui comprend… 158 communes et 315000 habitants. Son conseil communautaire est composé de 233 membres, soit à peine plus que la moitié des membres du Congrès américain. Elle remporte à ce titre la palme de la plus grosse communauté d’agglomération de France. D’ici à être l’objet prochainement d’une procédure d’impeachment, euh pardon de modification d’outre-Atlantique…

Septembre : le rituel de la rentrée. Septembre, c’est la rentrée ! Des mines bronzées. Des dossiers neufs. Une cour de l’école, euh de l’Élysée, bien balayée, et les marronniers qui commencent à jaunir. Penchons-nous donc sur celle des collectivités. Les communes doivent se préparer dès maintenant aux examens de mars 2020. Les intercommunalités gagneraient à se concentrer sur leurs compétences et leurs projets. Maintenant que les regroupements pédagogiques ont eu lieu, il faut bosser ! Pour les départements, le maître note que, malgré ses difficultés, l’élève département fait preuve de bonne volonté. Ben oui, il a tellement peur de disparaître qu’il dit amen à tout ce que l’État peut lui refourguer comme dépenses. Enfin, les régions doivent revoir leur méthode d’apprentissage. Avec les nouvelles régions, le maître d’école avait promis de la clarté des interventions et des économies. On en est loin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − six =