Actualités

Casino local

5 mars 2020 | 0 commentaire
Quel sens de l’à-propos dans le choix du titre du dernier James Bond ! La sortie de mourir peut attendre est retardée pour cause de tournage prévu de l’autre coté des Alpes. A quelques jours des municipales, beaucoup de choses peuvent attendre. Suivez nous dans les territoires…

Décider peut attendre. Dormez tranquille !  En raison de la fin du mandat pour les uns, les maires, de la période de réserve électorale pour d’autres, les représentants de l’État, les décisions sont reportées à après les scrutins. Il y a même des accompagnements de candidats en campagne ou des candidats eux-mêmes pour certains, dans les conseils départementaux ou régionaux. Mais le cumul des mandats n’est pas interdit ? Bon, c’est fini ce mauvais esprit, non ? Le cumul c’est pas plus de deux mandats… Et encore, sans compter l’intercommunalité. Donc, on peut aller jusqu’à trois sur le boulier (chinois).
Emprunter peut attendre. A force de répéter aux collectivités qu’elles étaient de vulgaires cousins de province aux Porsche percées, le moteur s’est ralenti. De plus, la dette des collectivités, en points de PIB, est plus faible aujourd’hui qu’en 1982. On vous résume pour ceux qui dormaient en cours d’économie : Ça veut dire que l’on fait financer par le contribuable d’aujourd’hui des piscines, des stades, des salles, des écoles, des collèges etc… appelés à durer 20 ans, 30 ans, 40 ans. Logique, non ?
Recruter peut attendre (mais pas trop). Avec plus de deux millions d’agents publics territoriaux, dont près d’un million dans les communes, on vous voit déjà saliver sur les emplois possibles, après alternance, dans les mairies, même chez les cousins de l’État qui se disent qu’après tout… On se calme toutefois pour deux raisons : d’une part, moult postes  sont occupés par des fonctionnaires et, d’autre part, créer des postes signifie de la masse salariale en plus. A plus de 40000 € par an le poste chargé, cela fera (peut-être) réfléchir certains édiles. Bon, il reste les emplois fonctionnels, soit quelques milliers de postes révocables ad nutum, et sans passer par la case départ. Et des élus s’étonnent que certains directeurs appliquent le principe des grands maires selon lequel  il vaut mieux partir au fromage avant de se faire mettre dehors au dessert. Ah, ils ne respectent vraiment plus rien ces fonctionnaires (territoriaux) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =