Actualités

Corona-virus

27 janvier 2020 | 0 commentaire

Non. Il ne s’agit pas du virus de la bière éponyme, découvert à Paris lors des municipales de… 1977. Quoiqu’à y regarder de plus près, la fièvre parisienne peut se manifester par des symptômes nécessitant la mise en quarantaine de certains patients, euh candidats, avec le souhait, non officiellement avoué, de vouloir les débrancher. Suivez-nous dans les prescriptions antivirus du docteur Zélections.

Fièvre (de la construction). Restons concentrés sur les sujets locaux. Et quoi de plus local que le projet de construction d’un hôpital ou d’une maison de santé ? Ça claque bien dans un programme. A quelle échéance ? A la fin du mandat peut-être ? Eclat de rire. Dix jours ! C’est la prouesse que réalisent les autorités (chinoises) à Wuhan, ville en quarantaine. En même temps, quand il faut presque deux ans pour voir aboutir un projet de loi sur les mobilités (LOM) et que la centaine de décrets est promise « en urgence », on suggère au patient de s’approvisionner en breuvages susceptibles de tuer les microbes…
Toux (avec risque d’étranglement). Direction Lyon. Les 15 et 22 mars, la métropole de  Lyon sera la seule intercommunalité de France à élire ses conseillers metropolitains au suffrage universel direct. Les 59 communes vont être réparties en 14 circonscriptions électorales. La moins peuplée d’entre elles comprend 25 communes, lesquelles se partageront… 14 représentants. Même ceux qui sont fâchés avec l’arithmétique vont découvrir que moult communes ne seront pas du tout représentées au conseil de la métropole de Lyon.
Frissons des Munis ci-pales. Un peu comme celles de l’hélicoptère Caïman des FS, lesquelles risquent d’éparpiller façon puzzle certains crocodiles regroupés dans la même baignoire (électorale). Direction Marseille où l’université vient d’ouvrir un master spécialisé de compréhension du fonctionnement de la bouillabaisse des arrondissements regroupés en secteurs (mais non numérotés en continu) dont les mieux placés des 303 conseillers deviennent 101 conseillers municipaux sur le Vieux Port. Tout en sachant que la majorité en voix n’assure pas nécessairement la victoire sur la Canebière. Nul doute que la potion magique concoctée par Gaston Defferre en… 1983 fonctionnera encore parfaitement cette année. D’ailleurs, à chaque scrutin municipal, les pronostics sont déjoués dans la cité phocéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =