Actualités

Friends

5 octobre 2020 | 0 commentaire

Avant le vote des orientations budgétaires, les péripéties de six jeunes nouveaux zélus (trois femmes et trois hommes, parité oblige) de Charlotteville, liés par une profonde amitié. Entre impôts, projets et nouveaux scrutins en vue, ils partagent leurs bonheurs et leurs soucis au Bar des amis, leur café favori situé en face de l’hôtel de ville. Pour préparer le budget primitif (BP).

Budget. Gros plan sur les yeux, euh non sur le dossier de presse du projet de loi de finances (PLF) de l’État pour 2021. Il y aura beaucoup d’argent pour les territoires.  Chouette ! L’accord de méthode signé en juillet 2020 avec les régions se transforme en accord de copilotage. Et pourquoi les régions sembleraient être davantage écoutées pour le prochain exercice budgétaire ? Il suffit de jeter un petit coup d’oeil sur le calendrier électoral des 18 prochains mois…

Impôts. Bonne nouvelle : les impôts de production vont baisser. De combien ? De 10 milliards d’euros. Super. Mais chez qui on va chercher les milliards ? Ben, chez les collectivités locales ! L’État va ainsi réduire de moitié la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). Il va également baisser la taxe sur le foncier bâti (TFPB) et la cotisation foncière des entreprises (CFE). Mais comment maintenir le lien entre entreprises et territoires ? Bon, si vous commencez à finasser, on va pas s’en sortir. De toutes façons, l’Etat compense aux zélus la baisse. Comment ? Par la TVA…

Projets. Les jeunes zélus essaient de comprendre le plan de relance de l’État. Pour savoir si quelques miettes, euh pardon quelques millions, des 100 milliards annoncés du plan de relance pourront ruisseler sur Charlotteville. Au passage, n’oubliez pas que 40 milliards seront financés par l’Europe. Déposez donc un dossier pour les fonds structurels de la génération 2021-27, mais avant la fin 2020 ! Pour le reste, rejoignez le programme Cœur de ville (oui, oui celui de 2018) dont une partie des fonds sera fléchée dans la partie territorialisée de la nouvelle génération des contrats de plan Etat régions (CPER). Ils seront signés avant fin 2020 ; leurs enveloppes financières seront négociées en 2021, soit après les régionales, et pour une mise en application en 2022, l’année de la présidentielle. Et après ? On remet tout dans la machine à laver pour un nouveau cycle.

Vous n’avez pas tout compris ? Faites comme Jennifer (Aniston) dans la série Friends et rejoignez Brad (Pitt) au Bar des amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 10 =